Les CHEVALIERS : La Baronnie de Chateau Noir

Sa Seigneurie RAIMOND III, Baron de Château-Noir, Sire de la Fournache.
Le Baron Raimond est investi de droiture, d’honneur et de valeurs chevaleresques.
Il n’admet en aucun cas le mensonge ou la félonie, quitte à faire trépasser ou bannir un de ses vassaux si ce dernier faillit aux règles de la chevalerie. Le Baron Raimond est un commandant aussi impitoyable pour l’ennemi que pour ses subordonnés. Il exécute personnellement soldats ou chevaliers sous ses ordres qui se montrent incompétents aux moments les plus stratégiques. Il est féroce envers les Vikings et autres païens, quitte à être cruel si ces barbares n’abandonnent pas leurs dieux impies !
Cela n’empêche pas Raimond d’être profondément respecté auprès de ses hommes par le fait qu’il n’a aucune peur à accompagner les simples soldats en première ligne.

TOUT CE QUI NE SONT PAS « NOUS », SONT NOS ENNEMIS !

Messire Romain est surnommé l’Ours de par sa carrure, sa force physique ainsi que son caractère impitoyable. Nommé capitaine des troupes par le Baron Raimond III, après la Bataille de Balaruc contre les hordes de barbares païens. Messire Romain massacra hommes, femmes et enfants pour la plus grande gloire de la Baronnie. En tant que Capitaine, il place ses hommes en ordre de bataille dans un silence impressionnant et charge toujours en premier, sans peur, peu importe l’importance de l’ennemi !

 

VIVE LE BARON ! A MORT LES VIKINGS !!!

Messire Romain d’Erebor, dit  L’Ours.  

« Grand Capitaine » de la Baronnie

De gueules à une tour ouverte d’or, maçonnée de sable, au chef d’or chargé de quatre pals de gueules

Pierre de Provence est issu d’une famille noble sur le déclin. Le peu de renommée restant de son nom de famille, pourtant bien connu, ne lui permettait plus d’avoir les mêmes privilèges que ses ancêtres. Il participa de lui même à la Croisade des Albigeois (1209-1229).

 La mort du Roi d’Aragon en septembre 1213 lors de la bataille de Muret marqua la dernière participation aux grandes escarmouches de Pierre de Provence, repartant sur les routes à la recherche d’une renommée afin de récupérer la place qui lui est due en Provence. Actuellement, il est engagé comme porte bannière par la Baronnie.